Liste des 3 promoteurs de parcs éoliens actifs au Portugal

Liste des 3 promoteurs de parcs éoliens actifs au Portugal

L’énergie éolienne est un sujet pertinent sur le marché énergétique du Portugal. Grâce aux zones venteuses situées près de l’océan et de la mer, le pays est prédestiné aux développements de parcs éoliens. Dans cet article, nous présentons trois grands développeurs de parcs éoliens au Portugal, issus de notre liste des plus grands développeurs de parcs éoliens en Europe. Les entreprises présentées font partie des Liste des 250 plus grands développeurs d’énergie éolienne en Europe.

1. EDP Renovaveis SA (Espagne, Madrid)

EDP Renovaveis SA (EDPR) est la filiale d’énergie renouvelable de la compagnie d’électricité portugaise EDP. Elle a été lancée par l’acquisition d’Horizon Wind Energy LLC par EDP en 2007. EDPR est un acteur majeur sur le marché portugais du développement de parcs éoliens. Par exemple, la Banque européenne d’investissement a accepté, début 2021, d’accorder à EDPR un prêt de 112 millions de dollars pour le développement de deux parcs éoliens. L’un d’eux est un projet de 33 MW à Tocha, l’autre de 92 MW à Sincelo. Par ailleurs, EDPR est active dans d’autres pays. Par exemple, une coentreprise 50/50 d’EDPR et d’Engie s’est vu attribuer un projet éolien offshore de 1 GW en Écosse.

2. Finerge (Matosinhos, Portugal)

Un autre acteur principal dans le paysage du développement éolien au Portugal est Finerge. L’entreprise exploite 68 parcs éoliens (et 17 parcs solaires, en mai 2022) au Portugal et en Espagne. L’entreprise ajoute constamment de nouvelles capacités en développant de nouveaux parcs éoliens. Par exemple, en juillet 2021, Finerge a commandé cinq turbines de 5,8 MW pour un projet d’expansion de parc éolien auprès de la branche renouvelable de General Electric. Les turbines ont un rotor de 158 m, ce qui en fait (selon Finerge) les plus grandes turbines éoliennes terrestres du Portugal. Les deux parcs éoliens agrandis s’appellent Toutico et Lagoa de D Joao.

3. Capital Energy (Madrid, Espagne)

Notre dernière mention est Capital Energy, basée à Madrid. La société prévoit de co-développer des projets éoliens offshore avec Shell en Espagne et au Portugal. Jusqu’à présent, l’entreprise a plus de 2 000 MW en cours de développement. L’accent sera également mis sur les projets d’éoliennes offshore flottantes. Capital Energy prévoit d’être active tout au long de la chaîne de valeur des énergies renouvelables dans la péninsule ibérique.

Source: Renewables.Digital Source de l’image: Unsplash

Comments are closed.