Auteur/autrice : admin

Liste de 3 investisseurs immobiliers français actifs

Liste de 3 investisseurs immobiliers français actifs

Nous passons constamment au crible le marché immobilier français à la recherche d’investisseurs et d’investissements majeurs afin de tenir à jour notre liste des 200 plus grands investisseurs immobiliers en France. Dans cet article, nous mettons en avant trois transactions. Les entreprises présentées font partie des Liste des 200 plus grands investisseurs immobiliers en France.

Perial Asset Management : Acquisition de bureaux à Paris

L’investisseur français PERIAL Asset Management a annoncé une transaction importante : la société a acquis l’immeuble de bureaux « Visio Défense » à Paris La Défense. La transaction présente un volume d’investissement d’un montant de 47M€. En 2019, l’immeuble de bureaux a été restructuré par WeWork, qui utilise l’espace comme lieu de coworking. Perial, qui a conclu la transaction pour le compte de la SCPI PF Grand Paris, est un investisseur important à Paris La Défense. La société possède plus de 75 00qm dans le quartier d’affaires parisien.

Selectirente : Acquisition d’un portefeuille de 22 immeubles

Selectirente a montré en juin 2022 pourquoi elle figure dans notre liste d’investisseurs immobiliers français. Dans sa plus grande transaction jamais réalisée, la société a acquis un portefeuille de 22 objets pour 72M€. Le portefeuille est composé de commerces de proximité et d’immeubles de bureaux à Paris. La surface totale dépasse 4 000 m². L’acquisition de Selectirente s’inscrit dans la stratégie d’investissement de la firme, axée sur les rues commerçantes animées des centres-villes.

Sofidy : Deux objets commerciaux acquis à Lyon

Sofidy est un investisseur immobilier français qui n’est pas seulement actif en France même. Dans une transaction récente, la société a prouvé son rôle sur le marché immobilier français. Elle a acquis deux propriétés commerciales sur la Presqu’île de Lyon. Les deux propriétés commerciales sont situées au 29 et 60 rue Vcitor Hugo, entre Bellecour et Perrache. Le quartier de la ville a été rénové en 2020.

Source: Research Germany Source d’image: Unsplash

Lancement du bureau Single Family Office de la famille Pon néerlandaise

Lancement du bureau Single Family Office de la famille Pon néerlandaise

L’activité de la famille Pon trouve ses racines dans un magasin de détail établi en 1867 près d’Amsterdam. En 1900, l’entreprise de la famille Pon a commencé à importer des bicyclettes Opel. Plus tard, des voitures d’Opel et d’autres constructeurs ont également été importées. Aujourd’hui, Pon Holdings B.V. est une importante société de vente au détail et de services aux Pays-Bas, qui propose des services pour les véhicules ainsi que la construction de routes. En outre, l’entreprise possède d’importants fabricants de vélos comme Derby Cycle et Gazelle. En 2021, les revenus de l’entreprise dépassaient 8,1 milliards d’euros, faisant de la famille l’une des plus riches des Pays-Bas. En conséquence, la famille a créé son bureau familial Knop Investments en 2021. Les entreprises présentées font partie des Liste des 50 plus grands Single Family Offices du Benelux.

Single family office de Groningue : Knop Investments

Dans un premier temps, le family office Pon basé à Groningue a embauché Maurits Koning comme directeur des investissements et Lennart Klooster comme directeur financier. Eric-Jan Vink, qui était auparavant responsable des investissements en private equity pour PGGM, a également rejoint la société. M. Koning a rejoint la société de capital-risque d’entreprise Ponooc. Les premiers recrutements permettent de supposer que Knop investira – au moins en partie – dans des opérations de capital-investissement et de capital-risque.

Les opérations de capital-risque de Ponooc

Un aperçu de l’orientation des investissements de Knop Investments pourrait être possible en examinant ponooc, la branche de capital-risque de Pon Holdings. Ponooc mentionne sur son site web trois éléments majeurs : créer un avenir durable, investir dans l’énergie et la mobilité ainsi qu’être un actionnaire proactif. Parmi les investissements récents, citons Laka (insurtech d’e-mobilité), Vianova (plateforme de données sur la mobilité) et Bikemap (cartes cyclistes). Ces investissements sont tous liés d’une manière ou d’une autre aux produits du groupe Pon, qui est également un fabricant de vélos.

Source: FA Mag Source de l’image: Unsplash

Le Single Family Office Van Puijenbroek investit dans la série B de 15 millions d’euros de Trunkrs.

Le Single Family Office Van Puijenbroek investit dans la série B de 15 millions d’euros de Trunkrs.

La startup néerlandaise de livraison le jour même et le lendemain Trunkrs a annoncé un tour d’investissement de série B de 15 millions d’euros pour la poursuite du groupe. Parmi les investisseurs figurait le single family office de la famille Van Puijenbroek, VP Capital. Les entreprises présentées font partie des Liste des 50 plus grands Single Family Offices du Benelux.

Trunkrs : startup de livraison d’Utrecht

Trunkrs se concentre sur la livraison du dernier kilomètre pour les boutiques en ligne belges. L’entreprise traite plus de 250 000 colis par mois, travaille pour plus de 200 boutiques en ligne et permet > 99% de livraisons lors des premières tentatives. Ainsi, elle renforce la confiance et la satisfaction des clients pour les boutiques en ligne.

Round mené par le family office Colruyt

Le tour de financement de série B de 15 millions d’euros a été annoncé en juin 2022. L’investissement a été mené par Korys, le bureau familial belge Colruyt. Les autres investisseurs sont SET Ventures et VP Capital, le bureau familial Van Puijenbroek. VP a ses racines depuis 150 ans dans l’industrie textile. Aujourd’hui encore, l’entreprise est active dans ce secteur par le biais de la marque de vêtements de travail HAVEP. L’office familial investit dans l’immobilier, l’agriculture, le private equity et la transition énergétique.

Source: VP Capital Source de l’image: Unsplash

Un Single Family Office de Singapour investit dans la série A de Novelship (10 millions de dollars)

Un Single Family Office de Singapour investit dans la série A de Novelship (10 millions de dollars)

Novelship vise à créer le premier marché asiatique de baskets et d’objets de collection. Aujourd’hui, l’entreprise a levé 10 millions de dollars en série A. Parmi les investisseurs figure le bureau familial unique singapourien K3 Ventures de Kuok Meng Xiong. Les entreprises présentées font partie des Liste des Single Family Offices à Singapour | Base de données singapourienne n° 1.

Novelship: place de marché de sneakers et d’objets de collection

Fondée en 2018, Novelship est une place de marché et une plateforme d’objets de collection pour les baskets et autres objets tendance. Chaque article est, selon l’entreprise, soigneusement sélectionné. Les acheteurs effectuent un paiement par le biais de la plateforme de Novelship, les vendeurs expédient l’objet à la firme où il est vérifié pour son authenticité et son état. Après les vérifications et le paiement, les acheteurs reçoivent les articles et les vendeurs sont payés. Ainsi, la plateforme vise à devenir la première place de marché d’Asie pour les Nike, Air Jordan, Yeezy et autres articles tendance. Les paiements en crypto-monnaies sont également possibles sur la plateforme. Jusqu’à présent, plus de 200 000 $ d’articles ont été achetés grâce aux jetons numériques. La plateforme est active à Singapour, en Malaisie, en Indonésie, en Australie et dans d’autres pays de la région Asie-Pacifique.

Kuok Meng Xiong single family office de Singapour comme investisseur

Le récent tour de financement de 10 millions de dollars a été mené par GSR Ventures et East Ventures. Parmi les autres investisseurs figurent iGlobe Partners et K3 Ventures. K3 Ventures est le bureau familial unique de Kuok Meng Xiong. K3 est un bureau familial unique axé sur le capital-risque qui connaît un grand succès et qui réalise des investissements dans des start-ups, des co-investissements et des partenariats. Parmi les sociétés du portefeuille figurent airbnb, Apeel, TikTok, Planet et Palantir. Cet investissement montre le rôle de plus en plus important des grands family offices asiatiques sur les marchés du capital-risque.

Source: Businesstimes, 31.05.2022 Source de l’image: Unsplash

Otto single family office soumet une offre de 1,4 milliard d’euros pour Deutsche EuroShop

Otto single family office soumet une offre de 1,4 milliard d’euros pour Deutsche EuroShop

Le gestionnaire d’investissement Oaktree Capital Management et le bureau familial allemand de la famille Otto – CURA Vermögensverwaltung – ont soumis une offre pour acheter la société immobilière allemande de centres commerciaux Deutsche EuroShop pour un montant total de 1,4 milliard d’euros. Les entreprises présentées font partie des Liste des 300 plus grands single family offices en Allemagne.

Deutsche Euroshop: grand propriétaire de centres commerciaux en Allemagne

Deutsche EuroShop AG a été créée en 1997 sous le nom de TORWA Beteiligungs AG. Depuis 2001, l’entreprise est cotée en bourse. Depuis lors, la société s’est imposée comme l’un des principaux investisseurs de centres commerciaux en Allemagne. Des centres exemplaires sont le Main-Taunus-Zentrum à Sulzbach (part de 52 %) ou le Billstedt-Center à Hambourg. L’entreprise possède également des propriétés en Hongrie, en Autriche, en Pologne et en République tchèque. Le consortium composé de CURA et Oaktree a proposé 22,5 € par action, ce qui représente une prime de 44 % par rapport au cours de clôture de 15,63 € avant l’offre. CURA détient déjà 20% de Deutsche Euroshop.

Le bureau familial Otto et son rôle sur les marchés immobiliers allemands

La famille Otto est l’une des familles de détaillants les plus connues d’Allemagne. Par le biais de la société Otto, elle était le leader du commerce de détail allemand. Comme il se doit, la famille a créé avec ECE l’une des principales sociétés européennes d’immobilier de détail. Les principaux piliers du portefeuille de la famille Otto sont ECE, ECE Real Estate Partners (fonds), Deutsche Euroshop, Ruby Hotels et le bureau familial CURA Vermögensverwaltung.

Source: IPE Real Assets, 31.05.2022 Source de l’image: Unsplash

Le Single Family Office d’Alex Rodriguez investit dans le tour de table de 30 millions de dollars de PFL

Le Single Family Office d’Alex Rodriguez investit dans le tour de table de 30 millions de dollars de PFL

Alex Rodriguez est une ancienne star du baseball qui a été 14 fois championne de la MLB avec les New York Yankees. Aujourd’hui, Rodriguez a investi, par l’intermédiaire de sa société familiale américaine A-Rod Corp, dans la ligue d’arts martiaux Professional Fighters League (PFL) pour un montant de 500 millions de dollars. Les entreprises présentées font partie des Liste des 400 plus grandes single family offices américaines.

30M$ d’investissement dans PFL

PFL est une ligue de combat d’arts martiaux qui compte, selon son site web, 600 millions de fans avec une distribution dans plus de 160 pays. L’investissement de 30 millions de dollars est évalué à 500 millions de dollars. Parmi les autres propriétaires de la PFL figurent Mark Lerner, Ray Lewis, Ares Capital et Elysian Park Ventures. Lors de la saison 2021, la ligue PFL couvrira six catégories de poids et une catégorie féminine de 155 livres. Les combattants peuvent gagner des points grâce à leurs victoires, sur la base desquelles le classement est établi. Les téléspectateurs du combat se voient présenter des statistiques sophistiquées. PFL est dirigée par le cofondateur Donn Davis et le PDG Peter Murray.

Family Office comme investisseur sportif

La ligue de combat d’arts martiaux PFL n’est pas le premier investissement sportif de Rodriguez. En 2021, il a acquis une participation dans l’équipe de NBA Minnesota Timberwolves. Au cours de sa carrière, Rodriguez a gagné plus de 450 millions de dollars. Après avoir pris sa retraite en 2016, il se concentre sur les investissements par le biais de son bureau familial A-Rod Corp. A-Rod Corp investit dans différents secteurs verticaux. Outre les investissements en private equity et en capital-risque, Rodriguez investit aussi activement dans l’immobilier. Sa carrière d’investisseur a commencé par l’achat d’un duplex en 1995.

Source: CNBC, 31.05.2022 Source de l’image: Unsplash

Liste des 3 promoteurs de parcs éoliens actifs au Portugal

Liste des 3 promoteurs de parcs éoliens actifs au Portugal

L’énergie éolienne est un sujet pertinent sur le marché énergétique du Portugal. Grâce aux zones venteuses situées près de l’océan et de la mer, le pays est prédestiné aux développements de parcs éoliens. Dans cet article, nous présentons trois grands développeurs de parcs éoliens au Portugal, issus de notre liste des plus grands développeurs de parcs éoliens en Europe. Les entreprises présentées font partie des Liste des 250 plus grands développeurs d’énergie éolienne en Europe.

1. EDP Renovaveis SA (Espagne, Madrid)

EDP Renovaveis SA (EDPR) est la filiale d’énergie renouvelable de la compagnie d’électricité portugaise EDP. Elle a été lancée par l’acquisition d’Horizon Wind Energy LLC par EDP en 2007. EDPR est un acteur majeur sur le marché portugais du développement de parcs éoliens. Par exemple, la Banque européenne d’investissement a accepté, début 2021, d’accorder à EDPR un prêt de 112 millions de dollars pour le développement de deux parcs éoliens. L’un d’eux est un projet de 33 MW à Tocha, l’autre de 92 MW à Sincelo. Par ailleurs, EDPR est active dans d’autres pays. Par exemple, une coentreprise 50/50 d’EDPR et d’Engie s’est vu attribuer un projet éolien offshore de 1 GW en Écosse.

2. Finerge (Matosinhos, Portugal)

Un autre acteur principal dans le paysage du développement éolien au Portugal est Finerge. L’entreprise exploite 68 parcs éoliens (et 17 parcs solaires, en mai 2022) au Portugal et en Espagne. L’entreprise ajoute constamment de nouvelles capacités en développant de nouveaux parcs éoliens. Par exemple, en juillet 2021, Finerge a commandé cinq turbines de 5,8 MW pour un projet d’expansion de parc éolien auprès de la branche renouvelable de General Electric. Les turbines ont un rotor de 158 m, ce qui en fait (selon Finerge) les plus grandes turbines éoliennes terrestres du Portugal. Les deux parcs éoliens agrandis s’appellent Toutico et Lagoa de D Joao.

3. Capital Energy (Madrid, Espagne)

Notre dernière mention est Capital Energy, basée à Madrid. La société prévoit de co-développer des projets éoliens offshore avec Shell en Espagne et au Portugal. Jusqu’à présent, l’entreprise a plus de 2 000 MW en cours de développement. L’accent sera également mis sur les projets d’éoliennes offshore flottantes. Capital Energy prévoit d’être active tout au long de la chaîne de valeur des énergies renouvelables dans la péninsule ibérique.

Source: Renewables.Digital Source de l’image: Unsplash

Liste de 3 investisseurs de parcs solaires au Portugal

Liste de 3 investisseurs de parcs solaires au Portugal

L’énergie solaire est un pilier essentiel de la transformation des énergies renouvelables en Europe. Dans les pays à forte exposition au soleil, les panneaux photovoltaïques ont un rendement plus élevé que dans les pays moins ensoleillés. Le Portugal, riche en soleil, est donc un endroit idéal pour la création de parcs solaires. Dans cet article, nous présentons trois investisseurs intéressants qui acquièrent des parcs photovoltaïques entiers au Portugal ou des participations dans ces parcs. Les entreprises présentées font partie des Liste des 200 plus grands investisseurs dans les énergies renouvelables en Europe.

1. Aquila European Renewables Income Fund (Royaume-Uni)

Le fonds coté Aquila European Renewables Income Fund de Londres a quelques pays cibles – l’un d’entre eux est le Portugal. Outre le solaire, le fonds achète des actifs d’énergie renouvelable éolienne et hydraulique. En 2021, le fonds a acquis, par le biais de sa filiale Tessearct, une participation de 50 % dans un parc solaire de 60 MW à Ourique, au Portugal. Le projet est situé dans l’Alentejo et livrait déjà sa première électricité au réseau en décembre 2019.

2. R Power (Pologne)

Un autre investisseur dans l’énergie solaire actif au Portugal est R Power. L’entreprise a acquis un portefeuille de parcs solaires totalisant 59MW en août 2021. Outre un projet à Santarem, deux autres parcs sont inclus à Portalegere et Castelo Branco. Au total, l’investissement pour le parc s’élève à 35,4M€. La construction des projets est prévue en 2022.

3. NextEnergy Capital (Royaume-Uni)

Enfin, nous listons NextEnergy Capital, qui a fait son entrée sur le marché des parcs solaires au Portugal en octobre 2020. À l’époque, la société a acquis son premier actif solaire portugais auprès des développeurs Azimuth Molecule et Cardinal Flexivel. La centrale a une capacité de 17,4 MWp et est également assortie d’un PPA de 10 ans. Le troisième fonds de NextPower, qui a également réalisé cet investissement, acquiert des parcs photovoltaïques qui sont soit déjà opérationnels, soit prêts à être construits.

Source: Renewables.Digital Source de l’image: Unsplash

Liste de 3 investisseurs pour des projets d’éoliennes offshore flottantes

Liste de 3 investisseurs pour des projets d’éoliennes offshore flottantes

L’énergie éolienne offshore flottante est un concept qui existe depuis des années. Toutefois, cette avancée technologique est récemment passée de l’état de prototype à celui de premier projet à grande échelle dans le monde réel. Le principal avantage des projets offshore flottants est qu’ils permettent de créer des parcs éoliens dans des zones où la profondeur de la mer est plus importante. Dans cet article, nous présentons trois investisseurs passionnants dans le domaine des énergies renouvelables, issus de notre liste d’investisseurs européens dans le domaine des énergies renouvelables, qui investissent activement dans des projets d’éoliennes offshore flottantes. Les entreprises présentées font partie des Liste des 200 plus grands investisseurs dans les énergies renouvelables en Europe.

1. TotalEnergies (France)

TotalEnergies est un investisseur actif dans ce domaine. La major pétrolière française délaisse les combustibles fossiles au profit des énergies renouvelables. En mai 2022, la société a convenu d’un investissement dans le parc éolien offshore flottant EolMed de 30 MW au large de la côte méditerranéenne française. Le projet est composé de trois éoliennes de Vestas d’une puissance crête de 10 MW. La construction du projet est prévue plus tard en 2022. Le projet sera réalisé par un consortium composé du développeur Qair, de TotalEnergies et de BW Ideol. Déjà en 2020, Total avait annoncé son premier investissement avec le développeur d’énergie renouvelable Simply Blue Energy pour acquérir 80% du projet éolien flottant Erebus, situé en mer Celtique. Jusque-là, TotalEnergies se concentrait principalement sur des projets éoliens offshore avec une technologie de fond fixe. Le projet Erebus a une capacité de 96MW, la profondeur d’eau s’élève à 70 mètres.

2. Orsted (Danemark)

Une autre entreprise importante dans le domaine est le pionnier danois de l’éolien, Orsted. La firme est l’un des principaux développeurs et investisseurs dans l’énergie éolienne, au niveau mondial mais surtout en Europe. En avril 2022, l’entreprise a acquis une participation de 80 % dans le projet d’éolienne offshore flottante Salamater de 100 MW sur la côte écossaise. Le projet a été réalisé par Simply Blue Group. En outre, un consortium composé d’Orsted, de Falck Renewables et de BlueFloat Energy a conclu un accord d’option pour un important projet éolien flottant d’une capacité de plus de 1GW au large du nord-est de l’Écosse.

3. Copenhagen Infrastructure Partners (Danemark)

Une autre grande entreprise européenne d’énergie renouvelable qui s’est lancée dans l’éolien offshore flottant est Copenhagen Infrastructure Partners (CIP). La société a annoncé un projet éolien offshore de 750 MW en Italie, en collaboration avec GreenIT, en avril 2022. Réalisé en Sicile et en Sardaigne, le projet permettra d’éviter 1 million de tonnes d’émissions de CO2 et de produire 50 % d’énergie en plus qu’un parc éolien terrestre. Les deux parcs éoliens du projet utiliseront des plateformes flottantes. Au total, 21 turbines de 12MW chacune contribuent aux 250MW du premier projet en Sicile.

Source: Renewables.Digital Source de l’image: Unsplash

Liste de 3 développeurs qui poursuivent des projets d’énergie éolienne en Écosse

Liste de 3 développeurs qui poursuivent des projets d’énergie éolienne en Écosse

Selon le rapport Scottish Renewables February 2022, le marché pourrait connaître une croissance de 231 % d’ici 2030. L’un des principaux moteurs de cette croissance est constitué par les 17 projets éoliens offshore qui ont été libérés dans le cadre du cycle de location ScotWind. Dans la liste ci-dessous, nous avons identifié trois promoteurs éoliens qui ont profité du cycle de location et ceux qui seront parmi les leaders du développement éolien écossais dans les années à venir. Les entreprises présentées font partie des Liste des 250 plus grands développeurs d’énergie éolienne en Europe ..

1) Orsted (Danemark)

En janvier 2022, le groupe danois s’est associé à Falck Renewables et BlueFloat energy pour développer un projet d’éolien offshore flottant de 1GW. Le projet est situé près de Caithness et a été acquis lors du cycle de location ScotWind. Le parc éolien sera le premier parc éolien flottant à grande échelle d’Osted. Le groupe danois travaillera aux côtés de la Scottish Association for Marine Science pour examiner l’impact du projet sur l’environnement marin. Orsted a également confirmé sa participation majoritaire dans le projet d’éolienne flottante Salamander de 100 MW, qui servira de tremplin avant d’entamer sa construction à grande échelle.

2) EDF Renewables (France)

Le développeur français d’actifs éoliens, solaires et de batteries est l’un des principaux acteurs européens du développement des énergies renouvelables. En mars 2022, EDF a annoncé son intention de développer 100MW d’éoliennes écossaises dans le Berwickshire. Le parc de 100MW sera composé de 20 turbines et constitue un projet fondamental pour aider l’Écosse à atteindre son objectif de consommation nette zéro d’ici 2045. En plus du projet Berwickshire, le groupe français développe un parc éolien de 177 MW près de Dufftown et a acquis un projet de 450 MW dans le Firth of Forth.

3) Vattenfall (Suède)

Le développeur suédois de projets éoliens, solaires et de batteries maintient une forte présence écossaise ayant développé 4 projets éoliens dans le sud de l’Écosse. Ensemble, ces parcs éoliens produisent suffisamment d’électricité pour alimenter 500 000 foyers écossais. Leur plus grand projet est le parc éolien de South Kyle qui a commencé à être construit en 2020, se compose de 50 éoliennes et a une capacité installée de 240MW. En février 2022, Vattenfall a annoncé son intention d’étendre le projet South Kyle en annonçant le parc South Kyle 2 de 119 MW. Le parc éolien sera situé dans l’East Ayrshire, au nord-ouest du parc South Kyle initial.

Source: Renewables.Digital Source de l’image: Unsplash