Liste de 3 investisseurs de parcs solaires actifs en France

Liste de 3 investisseurs de parcs solaires actifs en France

À l’instar de plusieurs pays européens, la France souhaite accélérer sa croissance solaire afin de réduire sa dépendance à l’égard des ressources naturelles importées. D’ici 2050, la France vise à décupler la production solaire actuelle, dépassant ainsi les 100 GW. En février 2022, le président Macron a reconnu que la France avait « pris du retard » et a pour objectif d’augmenter la production grâce aux panneaux photovoltaïques installés sur les toits et au sol. Pour atteindre cet objectif, le pays devra développer 5GW d’énergie solaire par an, ce qui représente une opportunité massive pour les investisseurs solaires de prendre pied sur le marché solaire français. Afin d’accélérer la croissance de l’énergie solaire, la France offrira des opportunités aux investisseurs et aux développeurs solaires par le biais d’appels d’offres nationaux et de contrats d’achat d’électricité. Les entreprises présentées font partie des Liste des 250 plus grands investisseurs dans les énergies renouvelables en Europe.

1) KGAL (Allemagne)

Le groupe d’investissement basé à Grünwald a acquis un portefeuille considérable d’énergies renouvelables par le biais de son fonds d’énergie verte KGAL ESPF 4. En 2014, KGAL a investi 120 millions d’euros dans 11 projets solaires en France. En 2018, le groupe allemand a acquis 18,6MW supplémentaires à travers deux parcs solaires développés par Solairedirect. Portant ainsi sa capacité solaire française à plus de 110MW. En 2021, KGAL a vendu sept parcs solaires français au développeur italien d’énergies renouvelables ERG. Les parcs solaires ont une capacité installée de 56,7 MW et ont été vendus aux côtés de projets éoliens français et allemands. Les projets ont été vendus dans le cadre de la stratégie active de construction et de vente de KGAL, qui a porté ses fruits pour le groupe d’investissement qui vise à répéter cette approche sur de nouveaux sites.

2) Neoen (France)

Depuis sa fondation en 2008, le groupe français spécialisé dans les énergies renouvelables s’est imposé comme un acteur clé du secteur français de l’énergie solaire, éolienne et des batteries. En plus de maintenir une forte présence nationale, Neoen a été impliqué dans plusieurs projets renouvelables situés en Australie, au Mexique, au Portugal et au Salvador. Le groupe parisien a investi plus de 300 millions d’euros en acquérant 364,6 MW de projets solaires lors des neuf derniers appels d’offres français. Sur ce total, 183 MW sont déjà en exploitation ou en cours de construction. Ces projets viendront s’ajouter à leur portefeuille solaire français déjà vaste, puisque Neoen a remporté 661MW dans des appels d’offres gouvernementaux français au cours des cinq dernières années.

3) The Renewables Infrastructure Group (Guernesey)

The Renewables Infrastructure Group (TRIG) étaient l’un des investisseurs pionniers dans les projets d’énergie renouvelable par des sociétés cotées à la Bourse de Londres. TRIG a réalisé son introduction en bourse en 2012, levant 300 millions de livres sterling et devenant membre de l’indice FTSE-250. Le groupe basé à Guernesey est géré par InfraRed Capital et RES. À ce jour, TRIG a acquis 17 projets solaires en France. En 2020, le groupe a acheté plus de 100 MW d’actifs éoliens et solaires en France au développeur français Akuo Energy. Les projets solaires sont situés en Corse et à La Réunion, avec une capacité installée totale de 29MW en combinaison avec leurs actifs de batteries. TRIG a investi dans ces projets par le biais d’obligations mezzanines qui seront remboursées en totalité dans les 12 ans.

Source: Renewables.Digital Source d’image: Unsplash

Comments are closed.